▲▲▲


Je ne sais pas vous, mais pour moi, les souvenirs, c'est certainement aussi important que le présent. Je crois qu'il n'y a rien de plus précieux. Ce qu'on a vécu avant, c'est ce qui fait de nous la personne que nous sommes aujourd'hui, ce qui nous a construit. Peut-être est-ce pour ça, que j'ai tant besoin de prendre des photos, pour tout garder, précieusement...
Je ne me souviens pas qui a pu prendre cette photo : ma mamie peut-être, mais je ne pense pas, elle ne prenait jamais l'appareil, c'était peut-être mon oncle, ce devait être un dimanche, car il venait chaque dimanche.
Sur cette photo, il y a mon papi, celui qui, à mes yeux (et je vous l'ai déjà dit), est extraordinaire, mais véritablement, il était d'une autre dimension que tout le reste de la Terre. Il y a ma soeur, et moi ( à droite). Je me souviens de ces shorts rouges, je crois que nous les avons portés jusqu'à usure, je me souviens de nos couettes et de notre frange (la frange que papi avait osé coupé un jour...), de nos poussettes et même des petites poupées blondes qui allaient dedans. J'aime bien cette photo, car même si on prend la pose, elle est très parlante. Mon papi, l'air nonchalent, avec son jean et sa chemise, il est juste beau, simplement beau, il pose sa main sur l'épaule de ma soeur, toujours protecteur... sa main...je sais encore parfaitement la forme de ses mains, très grandes, avec de longs doigts, et sur le dessus, les veines, toutes gonflées, je me souviens, j'appuyais souvent dessus, juste pour voir, la veine devenait blanche, puis hop, elle regonflait et se colorait... Et Audrey, ma soeur, qui pose bien droite, sérieuse, Audrey qui voulait toujours tout faire comme il faut, petite fille réservée et assez silencieuse. Enfin moi, décoiffée, je suis prête à partir, courir dans la rue avec ma poussette, me connaissant, je dois être sur le point de parler...
Dommage que l'on ne voit pas nos chaussures, mais j'imagine que nous avions des chaussettes... ou pas!

11 commentaires

  1. J'ai retrouvé ta poussette, elle est chez moi :)

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Ah mais oui!!!! je me disais bien aussi que ma mamie ne nous aurait jamais laissées pieds-nus!
      Bises!

      Supprimer
  3. oui oui de jolies socquettes blanches! :o))

    ça me rassure un peu de voir quelqu'un qui aime aussi les souvenirs..non pas que je me sente seule mais des fois, je trouve que chez moi c'est un peu "trop"...ce besoin de faire tout le temps des photos, de les garder, des les archiver, de le regarder, encore et encore...comme si j'avais besoin de ça pour me souvenir des bonnes choses...alors peut etre que c'est ça...mais en tous cas, avec mon ptit bébé de 03 mois cette "maladie" ne va pas s'arranger!! :o)

    RépondreSupprimer
  4. Ce n'est pas la 1ère fois que je l'écris sur tes pages, mais j'aime tes douces réminiscences du passé...
    Elles sont si bien contées!
    J'accorde énormément d'importance au passé, au souvenir. Tout d'abord de par ma formation d'historienne et puis parce que j'ai moi même été bercée par les histoires, les souvenirs contés par les gens qui m'étaient proches.
    Et aujourd'hui, je me surprends régulièrement à m'entendre dire à mes filles: " quand maman était petite..." et c'est si gai!
    Très joli post plein de tendresse!

    RépondreSupprimer
  5. Si doux effectivement les souvenirs....et un truc bien en général on garde les meilleurs*
    Vous êtes à croquer et papi et bien c'est le meilleur papi*

    RépondreSupprimer
  6. J'aime ton billet, j'aime quand tu parles de ta famille, de ta soeur, c'est une belle relation qui vous unit... On sent toute la force de ce lien, tout l'amour qui se dégage de cette image et moi qui viens d'une grande famille, ça me parle énormément. Justement ma maman nous a envoyé hier des tas de photos anciennes qu'elle a scannées, ça m'a chamboulée plus que je ne l'imaginais de me replonger dans cette histoire, dans ce qui nous construit tous. Et comme vous êtes beaux tous les 3 !!!

    RépondreSupprimer
  7. quel joli souvenir, c'est touchant la manière dont tu racontes.

    RépondreSupprimer
  8. Je comprends tout à fait tes mots. J'ai ce même rapport avec la photo, besoin de capturer ces instants pour les retrouver souvent.
    Très joli blog.

    RépondreSupprimer
  9. Pendant trois ans, aux Beaux-Arts, j'ai travaillé sur la mémoire personnelle, la mémoire familiale, celle qui nous façonne vraiment.
    Ces questions le fascinent et j'ai hâte de m'y remettre.

    Elle est belle cette photo.

    RépondreSupprimer