C'est toujours quand elle n'est pas là, que j'écris sur elle, toujours tard, toujours dans la lenteur des minutes du soir, toujours / L'été a filé si vite que je voudrais tout recommencer, l'été l'a fait grandir, encore, il a allongé ses jambes et ses cheveux, l'été a rendu ses petits bras couleur abricot, et ses cheveux  plus blonds que le blé. Il a mis de la lumière sur tout, tout ce que je ne prends pas la peine de voir les jours d'école, les jours de semaine, les jours d'hiver. Son petit grain de beauté en bas de la jambe, celui qu'elle regarde tous les jours, ce petit corps qu'elle inspecte de plus en plus, pour le comparer au mien, pour comprendre; "nous , on des filles hein maman!", oui, nous sommes des filles, en cela nous nous ressemblons, nos cheveux longs, nos robes assorties, nos histoires de colliers et de sacs  qu'on trimballe partout, notre passage devant le miroir pour regarder "comme on est belles" ; nous sommes des filles et en cela, je me reconnais en toi, parfois tant que c'en est troublant / Tu as aussi tes doutes et tes craintes, tu es ma petite, celle qui me prend la main parfois, celle qui a besoin de savoir, besoin qu'on lui dise, que "la nuit, toutes les petites filles dorment, comme toi", " que "non, les trolls n'existent pas en dehors des livres", que "oui, moi aussi, quand j'étais petite, j'allais à l'école" et que "oui, papa viendra te faire un bisou quand il rentrera du travail". Les baisers, qu'elle donne maintenant le coeur grand ouvert, les bras qui s'enroulent autour de mon cou et me serrent, les regards où la douceur se perd et les mots d'amour simples à l'infini / Rosie ma toute petite, dans quelques jours je lâcherai ta main et tu t'envoleras, je le sais, même si mille questions viendront embrouiler tes ailes, même si peut-être tu ne sauras pas, tout de suite, où te poser, tu t'envoleras, tu iras là où je suis déjà allée, tu t'assoieras à la petite table et tu écouteras, tu apprendras la patience, tu apprendras à trouver ta place et celles des autres, tu seras toute chamboulée et hésitante, tu seras toute neuve et finalement juste toi, comme tu ne l'as jamais été. Et moi, je serai encore plus à toi que quand je ne t'avais que pour moi, je connaîtrai toutes les réponses et je te les dirai, une fois, mille fois. Je serai juste à côté, je serai même avec toi, puisque je t'emmène partout, dans mon coeur et encore bien plus loin.

♥


 

19 commentaires

  1. Quel si joli texte, tu devrais écrire encore plus souvant !!! Elle est chou !
    Bonne rentrée à vous. des bises
    Eve

    RépondreSupprimer
  2. Comme à chaque fois que je lis les si jolis textes sur ta fille, j'ai les larmes aux yeux...mon Joseph aussi entre à l'école...ils ne s'envolent pas tant que ça, il est trop tôt(du moins je l'espère).

    RépondreSupprimer
  3. Oh oui, un texte très touchant... Chaque étape revêt son lot d'angoisses et puis la vie reprend le dessus, encore plus riche.

    RépondreSupprimer
  4. Je me dis la même chose: l'été est passé bien vte et mes enfants ont poussés comme des champignons, peut être tout ce soleil... Tes mots sont toujours si justes et touchants, vient plus souvent écrire par ici!

    RépondreSupprimer
  5. Quel bel hymne à l'amour maternel :)

    RépondreSupprimer
  6. C'est une chouette déclaration, le genre qu'il faut mettre sur papier dans un petit carnet ....pour elle. Le genre de texte que plus tard quand on devient jeune fille et femme et que la vie est un peu dure ou pas ...on a envie de lire et qui réchauffe !

    RépondreSupprimer
  7. oh c'est beau... je vous souhaite une belle rentrée à toutes les 2

    RépondreSupprimer
  8. C'est si bon en même temps de les sentir grandir... :)
    Ma Louloute est entrée à la maternelle l'an passé, d'un pas décidé... et j'étais si fière d'elle, de nous... de la voir grandir, mettre ses pas sans ceux de sa génération, aller vers le savoir et ce qui fera d'elle, je l'espère une belle adulte...

    Bon, moi je suis maîtresse... et j'ai toujours adoré l'école alors ça aide à bien appréhender ce genre de passage.

    RépondreSupprimer
  9. C'est très beau et tellement universel... Je ressens tout à fait ce sentiment, mon petit Noam rentrant à l'école lui aussi pour la 1e fois...
    Merci!

    RépondreSupprimer
  10. Tu as écrit ici ce que je songe souvent à faire pour mes garçons, sans trouver les jolis mots et les phrases sublimes... Ton très beau texte m'incite à persévérer, merci pour cette parenthèse...

    RépondreSupprimer
  11. C'est tellement joliment dit et cette photo est superbe.. Elle est belle ta Rosie!!
    J'aime bcp cette phrase: je serai encore plus a toi que quand je ne t'avais que pour moi.. Mon petit dernier commence aussi l'ecole en septembre..

    RépondreSupprimer
  12. oh comme ils sont doux et touchants les mots d'une maman pour son enfant...

    RépondreSupprimer
  13. Quelle jolie déclaration Lauriane... Belle rentrée à vous deux ♥

    RépondreSupprimer
  14. Charlie&June30 août 2013 à 20:14

    Cette photo est magique et tes mots encore plus. Belle rentrée à vous deux :)

    RépondreSupprimer
  15. Quel texte magnifique et touchant...!

    RépondreSupprimer
  16. C'est toujours émouvant et bouleversant de décrire ce qu'on ressent pour eux .

    RépondreSupprimer
  17. ♥♥♥ ton texte est magnifique... Et Rosie est encore plus belle!

    RépondreSupprimer
  18. Quelle déclaration ! Quelle chance elle a ta petite Rosie d'être aimée si fort par sa maman.

    RépondreSupprimer